L'Arnica des montagnes, Arnica montana L., est un concentré de vitalité.

 

Cette macération est la grande amie des sportifs et des maladroits. Les parents ou les masseurs l'utilisent en massage lors de fatigues, courbatures, tensions musculaires ou de contusions sans plaies ouvertes.

 

En 1823, Goethe subit un infarctus du myocarde. Son médecin le soigne, et le sauve selon lui, avec un remède d'Arnica. Dans ses commentaires sur cette plante on peut lire ces passages remarquables : « cette magnifique plante appartient aux libres altitudes, à la roche primitive, elle croît sur les marches du trône des dieux. [...] Voici la plante de la guérison rapide et de la décision énergique »*.

 

En effet, l'Arnica pousse exclusivement en altitude, entre 800 et 2400m, et qui plus est sur des sols pauvres, accidentés et très ensoleillés. Sa floraison est une irradiation d'un jaune orangé « qui tournoient à la lumière du soleil de la Saint-Jean »*.

A la fin de la fructification, le rhizome puissant s'allonge et continu à croître dans un sol siliceux. Il se gorge d'eau pour former une nouvelle rosette qui s'élancera vers le ciel l'année prochaine.

Malgré les contraintes, tout dans la plante est élan, vitalité, force et rayonnement et cela sans aucune trace de dureté. L'Arnica, souple et sans rugosités, travaille dans la fluidité par la conduction de la chaleur et de la lumière.

 

* W. Pelikan, L'Homme et les Plantes Médicinales, éd. Triades, 2002.

Macérât huileux d'Arnica

10,00€Prix
    • Huile d'Olive de qualité biologique
    • Fleurs d'Arnica, prélevées une à une à la main, en laissant les pieds en place pour préserver la repousse l'année suivante!
    • Soleil et chaleur